Oui ! 👩‍🦳👨‍🦳

Les droits à la retraite des auto-entrepreneurs dépendent du montant des cotisations sociales versées et donc du chiffre d’affaires réalisé.

Pour valider les trimestres d'assurance vieillesse, il faut avoir réalisé des montants minimaux de chiffre d'affaires au cours de l'année d'activité.

Ces seuils minimaux de chiffre d'affaires annuels doivent obligatoirement être respectés, même si l'activité n'a pas été exercée sur une année civile complète.

Pour les prestations de service non commerciale (comme la majorité des staffers), il faudra que l’auto-entrepreneur réalise un chiffre d’affaires annuel minimum de :

  • 2 880€ pour valider un trimestre d’assurance vieillesse
  • 5 062€ pour valider deux trimestres d’assurance vieillesse
  • 7 266€ pour valider trois trimestres d’assurance vieillesse
  • 9 675€ pour valider quatre trimestres d’assurance vieillesse

Exemple : Simon est auto-entrepreneur en tant que community manager depuis 2 ans. Il a déclaré un CA total de 9200€ sur l’année 2020 (entre mars et décembre), il valide donc trois trimestres d’assurance vieillesse.

➡️ Retrouve ICI le détail des montants minimaux selon ton activité.

💡 Bon à savoir : si tu cumules d’autres activités en complément de ton activité d’auto-entrepreneur, un CDI par exemple, tu ne pourras de toute façon pas valider plus de 4 trimestres par an.


💸 Quel sera le montant de mes indemnités si je valide des trimestres ?

Les trimestres validés grâce au paiement des cotisations sociales te donnent droit à des indemnités journalières pour la retraite. Si tu as validé l’intégralité des trimestres, le montant de l’indemnité journalière revient à un certain pourcentage de tes revenus moyens journaliers.

Comment est calculé ce revenu moyen ?

Le revenu moyen est calculé en fonction de ton CA déclaré pour les 3 dernières années civiles de cotisation après l’abattement forfaitaire. Cet abattement forfaitaire existe pour tenir compte des frais qui découlent de ton activité et dépend de ton activité.

Pour les prestations de service non commerciale (comme la majorité des staffers), l’abattement forfaitaire est de 34% de ton chiffre d'affaires.

Le taux de la retraite est ensuite appliqué pour connaître le montant des indemnités journalières.

Dans l'exemple de Simon : son chiffre d’affaire est de 9200€, son revenu moyen annuel est donc de 9200€ moins les 34% d’abattement forfaitaire, soit 6072€. Dans cet exemple, avec un taux plein, Simon aura droit à 6072€/730 (365 jours x les 2 années d'activité), soit 8,31€ par jour.

💡 Bon à savoir : le montant maximum des indemnités journalières est de 54,43€.

🏠 Auprès de quel organisme vais-je cotiser pour ma retraite ?

Le micro-entrepreneur acquiert des droits auprès de la sécurité sociale des indépendants (SSI) s'il est artisan, commerçant ou profession libérale non réglementée (comme la majorité des staffers).

Il acquiert des droits auprès de la caisse interprofessionnelle des professions libérales (Cipav) s'il exerce une profession libérale réglementée.

Lors de la création de ton statut, l'Urssaf effectue automatiquement l'affiliation auprès de la SSI ou de la Cipav. Tu n’as aucune démarche particulière à réaliser !🍾

La caisse de retraite (SSI ou Cipav) sera cependant ton interlocuteur si tu désires connaître ton relevé des points de retraite et la liquidation de tes droits ☎️